Festival Rock en Seine : coup d’envoi dans un mois !

Rock en Seine finit en beauté la saison festivalière ! C’est l’un des immanquables rendez-vous de l’année. Comme pour Roland Garros il y a quelques semaines, ne pas être à RES, c’est la loose. Tout le monde se taggue dans l’un des plus grands festivals de France. Et vous, vous êtes où ?

Venez vite dans le parc de Saint-Cloud aux portes de Paris, au cœur des jardins historiques dessinés par Le Nôtre : Welcome to Rock en Seine. Du rock, mais sous toutes ses facettes. En 2003, les deux scènes du festival accueillaient dix groupes. Depuis la première édition, le festival a grandi à la vitesse OMG. En 2012, RES a dix ans. Il y aura 4 scènes, comme l’an dernier, une cinquantaine de groupes et plus de 100 000 spectateurs !

# Les têtes d’affiches

Sigur Ros, Noel Gallagher’s High Flying Birds, The Black Keys, Green Day (parce qu’au mois d’août, on a le droit de réveiller l’ado qui sommeille en nous) et Placebo (parce qu’en 2012, on est toujours un peu amoureuse de Brian Molko). C’est le seul festival français auquel participe le groupe cette année.

C’est tout ? Non ! Le line up complet  n’a pas à rougir des programmations des autres festivals de l’été. On va bien finir la saison en beauté à Rock en Seine puisque cette édition 2012 de Rock en Seine accueillera aussi C2C, Brodinsky, Dionysos, Ed Sheeran, The Bewitched Hands, Foster The People, The Dandy Wharols, Billy Talent, Bloc Party …

# Rock en Seine à la mode de Castelbajac

Ses défilés sont chaque fois l’occasion d’un livepalpitant. Katy Perry, Beth Ditto, Kanye West et bien d’autres squattent ses front row. Et son carnet de commandes est garni de pointures du rock. Bref, ce n’est rien de dire que Jean-Charles de Castelbajac est un dingue de musique. Logique alors que le créateur ait eu envie de fêter à sa manière les dix ans du festival Rock en Seine :

Rock en Seine me ressemble : parisien, alternatif et différent, habité de contrastes et d’accidents créatifs

Résultat : un T-Shirt édité en série limitée, frappé d’une tête de mort bien rock, tatouée d’une cocarde.

Pour le dégoter, un pop-up store sera installé pendant les 3 jours du festival. On y trouvera également la collection Rock’n’roll Circus du styliste.

T-Shirt anniversaire de Rock en Seine en collaboration avec JCDC, série limitée, 45 €.

>> Pour plus d’infos rendez-vous sur le site du festival  www.rockenseine.com

Le coup de coeur du mercredi pour HOLALA – la fabrique parisienne

Mesdemoiselles, le coup de coeur d’aujourd’hui est pour vous ! 🙂

Envie de nouvelles chaussures tous les jours, mais vous n’avez pas le budget pour vous acheter trente paires de chaussures par mois ?

Vous voulez renouer avec des chaussures que vous n’auriez plus jamais pensé porter ou vous voulez  exprimer votre excentricité jusqu’aux bouts de vos doigts de pieds, Holala – La Fabrique Parisienne est ce que vous cherchez. Holala vous propose de customiser vos chaussures à l’aide de simples clips. Malin !

Holala - la fabrique parisienne clips chaussures

Derrière la marque, se cache un duo féminin, deux amies, l’une est designer et l’autre graphiste. Nora et Lora  se sont connues au lycée durant leur formation en Arts Appliqués et ont eu envie de se lancer dans une aventure commune ! C’est en prenant une bonne résolution pour cette nouvelle année qu’elles ont lancé la machine…

…On a travaillé d’arrache pied, pour que notre projet de clips à chaussures voit le jour : le dessin de la collection, le choix des matériaux, la fabrication, le montage à la main, les trucs et machins administratifs, la réalisation des packagings, les photos, le site…

Holala - la fabrique parisienne confection des clips à la main

Toutes les deux aiment ce qui est joli, décalé, qui brille, qui est fantaisiste et drôle à la fois.  Leur concept est très simple. Elles proposent une collection d’améliorations de chaussures, des clips en simili cuir découpés avec précision au laser et fabriqués en France. Nora et Lora s’occupent elles-mêmes de la finition avec amour !!

On y prend trop notre pied…

Holala - la fabrique parisienne, confection des clips à la main

Des escarpins aux ballerines en passant par les sandales, agrémentez vos plus beaux souliers de pacman, diamants ou têtes de mort girly. Les frais de ports sont gratuits, et chaque clip coûte 18€.

Le site est en ligne depuis un peu moins de deux mois et ça marche très très bien ! Nora et Lora sont ravies de ce succès naissant et pensent déjà à nous présenter leurs futurs modèles ! On a hâte de voir ça 🙂

En attendant précipitez vous sur le site et offrez-vous 1…2…3 clips pour redonner du peps à vos shoes !

Je ne résiste pas à vous mettre quelques autres belles petites photos 😉

Holala - la fabrique parisienne, Nora et Lora, clip coup de foudre

>> Le site et la boutique c’est par ici : http://www.holala-paris.fr

>> Le Facebook c’est par là : www.facebook.com/holalaparis

 

21ème édition des Vieilles Charrues !

La bonne étoile des Vieilles Charrues brille de nouveau du 19 au 22 juillet sur le site verdoyant de Kerampuilh, à Carhaix, avec parmi les invités prestigieux de cette année la légende américaine du folk et du rock : Bob Dylan…

Festival Vieilles Charrues 2012

Cette 21e édition des Vieilles Charrues va réunir, comme de coutume, à Carhaix, sur quatre jours, le gratin du rock international, de la chanson française, du hip-hop, de la scène électro et des musiques traditionnelles, mais aussi des pointures du jazz et du classique, pour un cocktail de sons qui s’annonce aussi épicé que relevé, aussi métissé que détonnant.

Les méga-stars attendues sont bien sûr au rendez-vous, au premier rang desquelles les emblématiques The Cure (vendredi), Sting (samedi) et Bob Dylan (dimanche). Mais aussi, dès aujourd’hui, les tripés du trip-hop de Portishead, les motivés toulousains de Zebda, le vétéran du blues-funk Keziah Jones et les excités de la teuf régressive en slip à paillettes de LMFAO. Et demain, les Britanniques dandys de Metronomy, et «indie» de Bloc Party, le «revivaliste» du jazz manouche Thomas Dutronc, et le DJfrenchie Martin Solveig, producteur du dernier album de Madonna. Et samedi, un Thiéfaine enfin pleinement et justement consacré par les dernières Victoires de la Musique, les nouveaux grands prêtres des grandes orgues de l’électro survitaminée de Justice ou le phénomène Irma. Et dimanche? Les nouveaux poids lourds du rock britton de Kasabian, les ambassadeurs de la «world sourire» Amadou et Mariam, les revenants de Garbage et, pour une clôture de festival en apothéose, Gossip et sa phénoménale diva XXL Beth Ditto. Pas mal, non?

Le coup de coeur du mercredi pour FAGUO

FAGUOshoes logo

« France », c’est ce que signifie FAGUO en chinois, et c’est justement dans ce pays, lors d’un échange universitaire en 2009 que Frédéric Mugnier et Nicolas Rohr ont eu l’idée (brillante !) de créer une marque de sneakers…

Les deux amis passent à l’action dès leur retour en France et très rapidement leur projet se concrétise avec la vente de 5000 paires de sneakers en 15 jours ! Plus qu’une marque, Faguo impose son style et le concept séduit

 Frederic :

Notre génération a intégré la responsabilité environnementale dans ses réflexes de consommation mais aussi dans ses envies d’entreprendre, j’avais donc la volonté de créer une marque responsable.

L’écologie est au centre des préoccupations de la start-up. Sur chaque produit il y a un bouton en noix de coco cousue sur le côté (signature de la marque) qui symbolise l’action principale de Faguo, c’est-à-dire un arbre planté pour chaque paire de chaussures vendue. De plus, Faguo calcule ses émissions de CO2 chaque année, dans l’optique de réduire son impact environnemental.

L’écologie c’est bien, mais une paire de chaussures sans un design soigné ne se vend pas. Tendances, élégantes et vintage sont les termes qui définissent la marque. Pour homme, femme et enfants, les chaussures légères proposées par les deux jeunes entrepreneurs sont donc une idée de choix pour les beaux jours.

Nicolas :

J’ai voulu à travers FAGUO proposer une sneaker dynamique au style à la fois casual et trendy.

La force de la marque passe aussi par sa communauté. Forte de ses plus de 30000 fans sur Facebook, la start-up fédère anime et favorise la prise de parole des fans, en utilisant ce biais comme principal vecteur de communication.

L’actu de Faguo c’est d’ailleurs, pour la 3ème année consécutive le concours photo « FAGUO Around the world » du 02/07 au 31/08. Un concours dont le concept est de prendre en photo sa paire de chaussures FAGUO ou bien son sac/portefeuille Faguo dans un endroit emblématique de ses vacances/weekends.

Pour supporter cette opération la marque a créé une application Facebook reliée à la plateforme digitale Digibonus

Pour participer la mécanique est simple, il suffit de prendre une photo, l’uploader sur l’application Facebook, obtenir le plus de votes en partageant sa photo. C’est à vous d’élire le grand gagnant en votant pour votre photo préférée.

De très beaux lots sont à gagner comme par exemple un weekend dans les arbres pour 2 personnes avec un petit dej BIO !

Pour découvrir la galerie de photos et participer au concours :

>> http://www.facebook.com/FAGUOShoes

Visitez vite le site de la marque et partez à la recherche des Faguo faites pour vous :

 >> http://www.faguo-shoes.com

Le coup de coeur du mercredi pour 727Sailbags

727Sailbags ou l’histoire d’un amour commun pour la voile !

727Sailbags - Jean-Baptiste Roger - Erwann Goullin - Anna Beyou

La belle aventure commence, avec Jean-Baptiste Roger (navigateur plein d’idées) qui en visitant le musée de la marine, aperçoit un vieux sac taillé dans une voile de bateau datant de l’époque Napoléon. Il décide alors de créer son premier sac avec la voile du bateau familial, un Farr 727. C’est d’ailleurs de là que naîtra le nom de la marque , 727 comme 7 mètres 27, la taille du bateau et «Sailbags» voulant dire «sacs en voile de bateau».

Peu de temps après, en 2005, Jean-Baptiste est soutenu dans son projet par son ami Erwann Goullin (passionné de la mer), diplômé HEC, qui met à sa disposition ses connaissances en informatique pour le développement du site internet mais aussi l’aide au découpage des voiles.

La rencontre avec Anna Beyou (accroc des sacs en toile) intervient en mai 2009. C’est une révélation pour les 3 jeunes entrepreneurs, tous trois passionnés de mer et fous de design… Il se crée une réelle alchimie et une association qui sera à l’origine du «concept 727 Sailbags».

…sublimer les voiles en fin de vie et les transformer en créations chics, uniques et écologiques

Très vite la marque fait fureur auprès de la presse et du grand public !

Le concept est lancé et s’articule autour de 3 étapes clés :

– La collecte des voiles de bateaux usagées

– Le recyclage des voiles en articles de bagagerie et décoration d’intérieur

– La commercialisation des produits issus de la transformation

727Sailbags produits

727Sailbags-produit

Pour récupérer des voiles en fin de vie, l’équipe sollicite les voileries, des écoles de voiles, des loueurs de bateaux, mais aussi des skippers connus comme Jérémie Beyou, Michel Desjoyeau, Thomas Rouxel ou encore Yann Elies. Celles-ci sont ensuite envoyées dans les ateliers où elles sont transformées en sacs à main, cabas, sacs de voyage ou encore en lampes, chaises longues, coussins et poufs. Des objets uniques qui ont chacun leur histoire; certaines voiles ont fait le tour du monde, d’autres sont de véritables championnes et sont à l’origine de nombreuses victoires …

Autant d’aventures qui donnent une véritable âme à ces créations ! Une “fiche d’origine” est d’ailleurs cousue sur chaque objet afin de retracer son parcours sur les flots.

Après avoir été lavées et triées, les voiles sont découpées. Elles sont en moyenne réutilisées à 90%. De par cette particularité, chaque création est unique.

La démarche écologique de 727sailbags ne s’arrête pas là, puisque en plus de son activité de recyclage, l’entreprise reverse une partie de ses bénéfices à des associations de protection des mers et océans.

>> Pour vous offrir un produit 727Sailbags rendez-vous sans plus attendre sur www.727sailbags.com

>> Soyez fan et suivez également la marque sur Facebook www.facebook.com/pages/727sailbags/164930173560406

Petit rappel des couleurs à porter cet été

Les couleurs flash

Elles y passent toutes, du bleu klein au fushia en passant par le vert pomme ou gazon et le jaune poussin… Le rouge et l’oranger sont aussi de la partie.

En ce qui concerne le bleu, cette année, il est décliné dans toutes ses teintes possibles : Klein, turquoise, marine, ciel…toutes les variantes sont tendance.

Pour les nostalgiques du color block, la tendance estivale n’interdit pas de mixer ces couleurs. Foncez sur le haut vert gazon et la jupe jaune…

Pour celles qui par contre ne sont toujours pas inspirées, cette année, osez la couleur en douceur ! Le must est de jouer la carte des camaïeux. Vous pouvez aussi casser la couleur vive avec une pièce blanche.

couleurs de l'été flashy

Les couleurs pastels

Attention aux couleurs pastels (jaune pâle, rose poudré, vert d’eau, bleu ciel) et à l’effet layette ou bonbon.

Pour ne pas prendre trop de risque, il faut le casser avec du blanc ou le rendre plus cool et moins girly avec une pièce en jean (veste ou chemise) ou en cuir (perfecto).

Vous pouvez aussi rendre le pastel plus rock en l’associant à une couleur métal. Ou plus disco avec des couleurs fluos pour les plus audacieuses.

couleurs de l'été pastels

Le coup de coeur du mercredi pour Espartine

Si je vous dis espadrille, ça vous inspire quoi ? Forcément vous me répondrez que l’espadrille c’est le soulier de l’été, c’est le bord de mer, les vacances…

Moi je rajouterai que c’est la « tong d’antan », devenue incontournable de la mode !

Confortable, légère et aux déclinaisons innombrables, l’espadrille se décline aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Compensées, colorées elles s’adaptent parfaitement à nos tenues estivales.

Vous craquerez d’ailleurs pour les FROM BIARRITZ  d’Espartine, la marque basque authentique et raffinée.

Espartine-un-peu-plus-quune-espadrille

En 2 ans, le jeune entrepreneur, Antoine Olive a su renouveler le genre et revisiter les codes de l’espadrille pour en faire une chaussure tendance tout en étant fidèle à son berceau basque.

Espartine-espadrilles-plates-couleurs

Espartine-espadrilles-compensees-femmes

Espartine se démarque par des détails chics, bobos, élégants et cocoon. Pièces de cuir rétro, broderies iconiques et couleurs audacieuses : elle est « résolument dandy et sport chic wear »,dit le jeune homme.Qui précise: « Sans être m’as-tu-vu, la marque sait se démarquer par des détails chics, une sorte de noble simplicité », qui en fait un peu plus qu’une espadrille…

On souhaite beaucoup de succès à cette jolie marque qui a déjà des ambassadeurs de choix comme Frederic Beigbeder et Audrey Lamy, tous deux accros des espadrilles Espartine !

À noter que la marque était présente au salon Who’s Next, le rendez-vous annuel et incontournable de lamode à Paris, en matière de nouvelles tendances ! Un petit apéro Izarra (liqueur traditionnelle basque) a d’ailleurs été servit sur le stand samedi, en compagnie d’Erwin Dazelle (artiste peintre) et Juliette de bref !

Un peu de soleil du sud ouest, ça fait du bien 😉

Pour plus d’information ou pour vous offrir une paire d’Espartine, rendez-vous sur le site www.espartine.com.

Suivez également la marque sur Facebook, www.facebook.com/espartineofficiel