Voitures Jaunes, un nouveau concurrent pour les taxis parisiens

Si vous avez croisé un grand Scenic jaune canard dans les rues de Paris, vous n’avez pas rêvé. Et il ne s’agit ni d’un taxi new-yorkais égaré, ni d’un cab londonien qui aurait traversé la Manche. Pourtant, il leur ressemble… La start-up française Voitures Jaunes lance officiellement, mardi 25 septembre, un service de voitures de tourisme avec chauffeur, disponibles sur réservation.

A l’origine de ce projet, trois ex-City boys: David Darmouni, Mathieu Guillarme et Rémi Loustalet. C’est en utilisant ce type de service, alors qu’ils exerçaient dans la finance à Londres, que leur est venue l’idée de créer un concept similaire à Paris.

Il n’empêche que même à Paris, l’idée n’est pas tout à fait nouvelle. Certains acteurs comme UBER, Navendis ou encore Chauffeur-prive.com proposent une offre assez équivalente. Mais Voitures Jaunes se différencie sur plusieurs points. Déjà, leurs voitures – toutes identiques – sont clairement reconnaissables partout. Les 60 véhicules qui composent pour le moment la flotte sont tous des grands Renault Scenic (4 places avec bagages ou 6 places sans bagage), de couleur jaune. Les 70 chauffeurs, ensuite, sont des salariés de la société qui sont formés et non des indépendants.

Pour le reste, Voitures Jaunes étant un service de transport sur réservation, le prix est défini à l’avance comme le prévoit la loi. Le tarif d’une course dépend de l’heure à laquelle elle est effectuée, du jour de la semaine et du trajet. Il est fixe et ne varie pas selon le nombre de passagers, ni du temps réel du parcours (embouteillages, travaux qui retardent, etc). Voitures Jaunes ne fait pas payer non plus de surplus pour les bagages. Leur périmètre d’action se situe à Paris, mais également en proche banlieue et au travers de l’A86. Les co-fondateurs se refusent à évaluer un prix moyen au kilomètre, mais ils assurent que les utilisateurs paieront le même prix qu’une course d’un taxi pré-réservé. Pour autant, on l’aura compris, les VJ ne sont pas des taxis. Il est impossible de les héler et les VJ ne sont non plus autorisés à emprunter les voies de bus.

Pour + d’infos rendez-vous sur leur site ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s